Ce jeudi 22 septembre j’ai eu la chance d’aller voir gratuitement le groupe Arcade Fire dans le cadre du festival Pop Montréal. Premier jour de concerts, c’est ce groupe aux couleurs locales qui clôturera cette première soirée.

Pour la petite histoire

Arcade Fire a vu le jour dans les années 2000 et est composé des personnalités suivantes: le couple Win Butler & Régine Chassagne, William Butler, Tim Kingsbury, Richard Parry, Sarah Neufeld et Jérémy Gara. Avec déjà 3 albums à leur actif, c’est « The Suburbs » (le dernier en date) qui remporte le plus de succès. Personnellement, je n’ai pas encore eu l’occasion d’écouter les albums précédents, tout simplement parce que je suis trop occupée à écouter celui-ci en boucle.

The Suburbs parle des problèmes rencontrés en banlieue en Amérique du Nord. Grâce à cet album, ils ont notamment remporté le titre « Album of the year » et réalisé un court-métrage « Scenes from the Suburbs« .

Arcade Fire
Arcade Fire

Je n’avais jamais eu l’occasion de les voir en vrai, et je me contentais de les écouter sans plus, sans prendre la peine de découvrir l’album. Je le reconnais! J’aimais beaucoup ce que j’entendais mais trop occupée que pour partir à la découverte de « The Suburbs ».

Il aura fallu que je traverse l’atlantique, pour aller dans leur ville d’origine, pour écouter leur album et découvrir un groupe que j’adore écouter. Lors de notre arrivée à Montréal nous avons vu qu’ils étaient en concert, mais lorsque nous avons voulu prendre des billets c’était déjà trop tard. Heureusement, car par la suite nous avons appris qu’ils allaient être au festival pop Montréal ce jeudi 22 septembre… et ce gratuitement!

C’est avec empressement que j’ai fait mon sac pour m’y rendre vers 17h30, être pas trop loin, profiter du spectacle… Nous avons pu découvrir d’autres artistes en attendant (Karkwa, Kid Koala), mais c’était définitivement eux que toute la foule attendait (pour info, entre 75 000 et 100 000 personnes étaient présentes).

Dès le début du show, j’avais des frissons, j’avais hâte d’entendre les chansons que je préfère, que je connais le plus. J’avais hâte de les découvrir sur scène! Et quelle surprise!

Win Butler a un style assez british (ça reste mon avis), mais c’est un sacré rockeur! Il se donne à fond quand il chante, occupe la scène, et ne se la joue pas « je suis le chanteur du groupe, c’est moi le leader, on regarde que moi on écoute que moi ». Régine Chassagne, est plus qu’étonnante! Elle chante, elle joue de la guitare, de la batterie, de l’accordéon, du synthé, …. C’est une fille pétillante qui donne vie au concert, qui le vit au plus profond d’elle même.
C’est un groupe sacrément polyvalent! Ils bougent tous sur scène, ne s’accordent pas plus d’importance que les autres membres. Chacun à son espace, sans gêner les autres, ils changent d’instruments (et ça chapeau, c’était vraiment étonnant).

Régine Chassagne
Régine Chassagne

C’est de loin est un concert que j’ai apprécie comme c’était rarement le cas. De voir la puissance du groupe aussi bien musicale que physique ou encore auprès de leurs fans (ils étaient à domicile et ça se voyait, et ils adoraient ça)! Je n’oublierais jamais ce groupe que je découvre à peine et qui m’a tellement impressionnée en concert, que je risque de les apprécier encore un bout de temps et de retourner les voir quand l’occasion se présentera.

Merci à Pop Montréal de m’avoir permis de découvrir ce groupe tellement talentueux, aux chansons diversifiées, aux membres pro-actifs et surtout, d’avoir été à un concert aussi impressionnant… Je m’en souviendrais encore pendant longtemps!

Publicités