Il y a des films qui sont prédestinés à être vus lorsque l’on a 15 ans. Des histoires de meufs, entre copines, un été, bref, le combo parfait à regarder tout en mangeant des crasses bien au chaud chez soi.

Tome 1
Tome 1

Seulement voila, j’ai 22 ans et j’assume totalement mon côté fille (heureusement j’en suis une…) à regarder des films et à lire des livres d’ado. On ne se moque pas, chacun se change les idées comme il peut!

Il y a donc un petit mois, au salon du livre de Montréal plus exactement, j’ai acquis en ma possession le tome 1 de « 4 filles et un jean » parce que j’avais déjà eu envie de voir le film sans l’avoir vu et je me suis dit, autant lire les livres en premier!!

Chose dite, chose faite, après lecture du tome 1, j’ai lu le 2 ème et je pense commander le 3 ème sans trop attendre.

Alors c’est sur que c’est du 100% girly mais, encore une fois, j’assume.

Parce qu’au delà du livre, au delà de la partie migeolle, gnangnan ou encore too much, il y a une histoire. Parce que le jean magique, c’est bien plus qu’un jean.

Pour ceux qui n’ont pas lu le livre, ni vu le film, je vous raconte vite fait:

Lena, Carmen, Bridget et Tibby sont amies depuis toujours. Leurs mères étant déjà amies avant leur naissance c’est d’une continuité naturelle que l’amitié s’est étendue sur la génération suivante.

Un jour, l’une des 4 fille trouve ce jean dans un magasin de seconde main et décide de l’acheter sans même l’essayer. Seulement voila, il fini au fond du placard sans qu’elle ne daigne le mettre. C’est la veille de l’été que le jean sera sorti et deviendra le fameux jean magique. Chacune passe l’été loin de Chicago sauf Tibby qui y reste pour travailler chez Wallman et se faire un peu d’argent de poche. Bridget elle part dans un camp de foot pour filles, Lena s’en va chez ses grand-parents en Grèce et Carmen va chez son père (je ne sais plus où mais pas très loin), père qu’elle ne voit que 3 ou 4 fois par an.

La détentrice du jean (bon ok j’avoue, je ne sais plus qui l’a trouvé, j’hésite entre Carmen et Lena, parce que dans le film ce n’est pas pareil), décide de le mettre dans sa valise et pour rigoler, ses amies l’essaye. Mais voilà, ironie du sort, malgré leurs différences de taille et de corpulence il leur va comme un gant!

La nuit précédent leurs départs, elles décident de faire une sorte de pacte, s’organisant un planning de l’été pour que chacune, à tour de rôle, soit en possession du jean magique.

Voilà comment débutent les aventures de Lena, Carmen, Brigitte et Tibby. Toutes les quatre, elles vivront un été bouleversant, en bien ou en mal et le jean les aura accompagnées à chaque fois.

Alors oui c’est super kitsh comme histoire, oui c’est super mignon, mais au delà de ça, je l’interprète dans le sens où malgré leur différences de milieu, d’éducation, de caractères, ces 4 filles seront toujours là l’une pour l’autre, se pliant aux aléas de la vie et se pliant également en 4 (c’est le cas de le dire) pour être fidèle à leur amitié. Le jean représente leur lien, leur vécu, ce n’est pas juste un jean et je pense que c’est bien pour ça que j’ai vraiment bien aimé lire les deux premiers tomes!

De gauche à droite: Lena, Carmen, Tibby, Bridget
De gauche à droite: Lena, Carmen, Tibby, Bridget

Concernant le premier film, je n’ai pas trop été déçue car je savais bien que ce ne serait pas comme dans le livre où comme je l’avais imaginé. La seule chose qui m’a déçue, c’est le jeu d’actrice de Blake Lively (Serena Van Der Woodsen dans Gossip Girl). Son jeu n’était pas assez subtile (elle interprétait Bee), certes son rôle lui allait plus ou moins bien, mais c’était trop basique comparé aux autres!

Après ma lecture, je me lance dans les chroniques de San Francisco (gentiment prêté par Thibaud), à très bientôt donc pour une prochaine « critique » de livre….

– Enjoy –

Niilah

Publicités