Parce que depuis que je prends les transports en commun pour aller bosser, je passe mon temps à lire encore plus!

Déjà à la base, j’adore lire, mais parfois le temps manque, ou l’envie n’est pas tout le temps là. Mais depuis que j’ai le temps dans les transports en communs, j’achète tout une panoplie de livres de façon assez régulière.

J’ai donc décidé de créer une petite rubrique et vous partager mes lectures au fil du temps! Bonnes ou mauvaises découvertes, j’essayerais de m’appliquer en tant que « critique littéraire »…

« Le blog de la belle »

Le blog de l@ Belle
Le blog de l@ Belle

Petite excursion chez Chapter’s (franchement, the place to be en matière de livres, c’est un peu mon Molière (grande librairie à Charleroi) à Montréal), j’avais l’affreuse envie d’acheter un livre, d’autant plus que j’avais en ma possession une carte cadeau! Le problème étant qu’à la base, j’avais déjà 5 bouquins qui m’attendaient à l’appartement, mais un de plus, un de moins, comme on dit chez nous « là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir ». Donc après un petit tour au coin des nouveautés & co, la couverture de cet ouvrage m’a interpellé! Quoi? Blog? Si ça parle d’un blog, ça ne peut être que chouette.

Hop, en poche (enfin, j’ai quand même payé avant hein), j’ai directement eu l’envie de le lire sur le chemin du retour… dans le métro!

Premièrement, sachez que c’est texto un blog publié en livre (enfin, toute l’histoire a été inventée, mais c’est comme si c’en était un).

Un petit résumé s’impose, bien évidemment:

Belle, de son surnom, est une jeune adolescente de NYC, vivant avec son richissime père et deux soeurs fashionistas à souhaits. Mais Belle, elle, n’est pas le cliché de la teenage girl de NYC, non, non, Belle, elle aime lire, n’es pas fervente des boîtes de nuits, des soirées cocktails entre filles à boire des cosmos et à partir en vacances à Cuba deux fois par an. Belle est une fille simple, qui un jour, décide d’ouvrir un blog pour parler de sa vie. Jusque là, tout va bien.

Dès l’ouverture de son blog, plusieurs changements s’opèrent dans sa vie. Elle rencontre Beaumont. Beaumont c’est, entre autre, le propriétaire d’un club, très à la mode du moment, où ses soeurs ont l’habitude de passer leurs soirées. Beaumont est étrange, mystérieux, connu que par son nom et surtout, beaucoup plus important et téméraire qu’on ne le croit.

Belle & Beaumont se rencontrent et seront amenés à vivre une drôle d’aventure.

Je ne vous en dit pas plus, trop peur de vous en dévoiler beaucoup trop et si l’envie vous prends de le lire…

Tout d’abord, j’ai trouvé l »histoire un peu lente au commencement. Le décors est vite planté, mais jusqu’au milieu du livre on a tendance à se demander où ça mène? Pourquoi Beaumont? On tarde à savoir qui est cet étrange personnage, quel rôle joue-t’il dans la vie de Belle.

Les commentaires sont « intégrés ». Comme vous pouvez le voir sur la photo, à la fin de chaque post de Belle (ou presque), figure les commentaires laissés par les internautes. Au début, je me suis dit qu’après tout, c’était un blog (même en format livre) et que ce n’était pas plus mal, voir même original, d’y ajouter les commentaires. Sans ça, je pense que le livre aurait été un journal intime et rien de plus. Encore plus réaliste, quand il y a des commentaires en langage SMS!

Là où je trouve que Mary Temple (l’auteur) a bien joué son coup, c’est dans l’intégration de ces personnages dans la vie de Belle. Ce ne seront plus de simples internautes donnant leur avis sur la vie trépidante de celle-ci, mais bel et bien des personnages qui vont intervenir dans son histoire et y jouer un rôle décisif même (si je puis me permettre, hein).

Le seul hic qui m’a vraiment gêné dans la lecture de ce livre, c’est que je me suis conditionnée à le lire comme si c’était un réel blog. Du coup, les articles qui faisaient 4 pages du livres, je trouvais ça un peu long. Et en même temps je me disais que le raconter d’une manière plus brève aurait fait perdre de son charme au livre.

Enfin, j’ai été étonnée de la tournure des évènements. Je ne m’attendais pas du tout à ce que le livre parte dans ce sens là. Je pensais vraiment à quelque chose de plus réaliste (même si…).

C’est une lecture facile bien que l’héroïne utilise parfois des mots un petit peu plus absents de la langue française courante. A lire une fois, une suite n’est pas nécessaire (je ne pense d’ailleurs pas qu’il y en ai une), ça nous ramène aussi aux contes de notre enfance….

La prochaine fois, je vous parle de « Sionrah »…

A bon entendeur, salut et bonne lecture!

Enjoy!

– niilah –

Publicités