Encore une fois, le cinéma américain se retrouve au summum du cliché. Ce n’est pas une critique, c’est un constat! Puis après tout, c’est toujours le même schéma non?

Je ne vais pas vous mentir, tout comme les livres, je suis aussi « bon public » pour les films. Notamment celui-ci, un petit mec assez cute, « super-hero« , qui sauve des milliers de soldats de lui-même puis avec ses potes. Avec sincérité, j’ai aimé le film.

Seulement voila, je constate toujours les mêmes choses assez risibles:

Le méchant est toujours moche

Bah oui, le gentil il est mignon, le méchant il est moche! En plus d’être moche, en général il est con, parce qu’il a beau être le méchant « intelligent » qui va détruire le monde, au final je trouve qu’il est con. Donc moche, con, méchant évidemment, et surtout, ridicule. Avouons-le, ils ont toujours l’art d’avoir un comportement absurde. Donc en gros, le méchant, je ne l’aime pas! Puis c’est toujours pareil! Il se croit invincible, il pense conquérir le monde, il se faire pwned par le gentil, il meurt/disparaît.

Le méchant a toujours plus

On va prendre comme exemple, ce film (oui, faut quand même que j’en parle un peu). Le méchant il a:

– Une armée égale au nombre d’habitants de la Belgique, à peu de choses près. Ils sont fidèles à 100% et sont aussi bien équipés qu’un stormtrooper! C’est bien simple, quand ils jurent fidélité tous en même temps au « méchant », dans une sorte de hangar, on ne voit pas la fin de la foule! A côté de ça, le gentil, il est…. tout seul? Après il a peut être quelques personnes avec lui mais pas de quoi faire la file dans un parc d’attraction.

– des bases aussi grandes que Montréal. Si vous remarquez bien, quand le méchant s’enfui (bah oui, il s’enfui TOUJOURS jusqu’à ce qu’il n’ai plus le choix) et qu’il prends son méga jet, il décolle d’un hangar assez long. Il a quand même le temps de prendre de la vitesse sur sa loooooongue piste (mais vraiment longue, j’insiste), pour enfin décoller. Pas besoin de chauffer les moteurs, à fond les manettes direct! Le gentil, lui, il n’a droit qu’à une base en plein air d’une division de l’armée, en tente comme tout le monde, avec des radios pas très puissantes, pas d’avion ou très peu. Heureusement qu’il a de bons contacts, sinon il serait dans la meuuuuurde!

– des armes plus sophistiquées que le gentil. Déjà que le gentil il a pas une grande armée avec lui (contrairement au méchant, je le répète), mais en plus il ne bénéficie pas d’armes à rayon laser blablabla. Donc le méchant il a ces armes là, plus les tanks, les avions, les missiles, bref, toute la panoplie du bon petit guerrier!

Le gentil tombe toujours amoureux

– de la jolie fille du film. Au début on se dit, non, elle est trop jolie, même si il y a l’air d’y avoir un petit quelque chose! Puis BAM en plein milieu du film ils s’embrassent (enfin), puis à la fin parfois ils finissent ensemble, parfois le gentil meurt. C’est l’un ou l’autre de toute façon, vous n’avez pas trop le choix!

Captain America
Captain America

Le gentil gagne toujours

– même qu’on déteste le méchant et qu’on dit « bien fait ». Parce que malgré tout, le méchant il part quand même avec des putains d’avantages. Du même genre que quand vous mettiez les cheat codes dans GTA au début du jeu. Vous aviez plein d’argent, plein d’armes, plein de vie. Ici c’est pareil, sauf qu’il est con (oui je sais, je l’ai déjà dit) et donc, à la fin il meurt/disparaît.

Tout ça pour dire que même si on retrouve les mêmes schémas (et encore, j’ai pas parlé des effets spéciaux non plus^^), c’est quand même la bonne recette d’un film d’action/aventure. Sinon ça n’aurait plus d’intérêts! Si le méchant gagne, on serait déçu du film! Si le gentil meurt, tant qu’il a gagné on s’en fou! Mais si il reste en vie c’est quand même mieux! Au final on retrouve toujours le combo beauté/amitié/amour!

Puis, Captain America, c’est pas une tapette, pouvait pas nous décevoir!

-Enjoy-

Niilah

Publicités