Voila la question que tout le monde me pose! Et j’y réponds ici et maintenant…

Oui Montréal va me manquer, énormément! Il y a un an j’allais décoller dans un mois et un jour vers le Canada. Aujourd’hui, je décolle dans un mois vers la Belgique! Et oui, cette année est passée super vite, l’air de rien.

Alors oui, Montréal va me manquer! Parce qu’ici j’ai rencontré des personnes géniales, j’ai eu des collègues vraiment chouette, un boulot où on m’a donné l’opportunité d’évoluer, j’ai visité quelques villes, j’ai pris mon indépendance.

Montréal est une ville magnifique que ce soit en hiver ou en été. Découvrir les 30cm de neige sur une journée ou attendre le bus à 5h du matin quand il fait -35 avec le facteur vent. Aller sur le Mont-Royal, magasiner sur Ste Catherine ou Mont-Royal, visiter l’Outremont, sortir jusqu’à pas d’heure et profiter du bus de nuit tranquillement, ne jamais savoir où aller boire un verre parce qu’il y a plein de bars, plein de restos. Je suis devenue accro aux sushis, aux boissons de Starbucks (surtout parce qu’elles étaient gratuites pour moi), Tim Hortons. Mourir de chaud dans le métro, avoir un chauffeur de bus qui me dit bonjour, bonne journée. Avoir des cernes jusqu’à mes pieds parce que j’ai du me lever à 4h quelques jours d’affilées. Mais Montréal, c’est une ville vivante, remplie de gens sympathiques, où être piétons n’est pas difficile, ou la verdure est à chaque coin de rue. Un paysage magnifique tous les jours.

Alors c’est sur que rentrer à Charleroi, la ville noir, ça ne m’enchante pas des masses, ne serait-ce que pour le décors que je vais perdre tous les jours. Mais à Charleroi le jeudi je vais à l’Irish, le vendredi au nauti et le samedi on fait en fonction. J’ai une bande de potes qui me manque énormément, encore plus maintenant que je sais que je suis proche de les retrouver. Une maman qui me manque plus que tout et avec qui je me suis rapprochée en étant si loin, un papa qui est venu me voir, des amis qui sont venus nous voir aussi, des gens avec qui ça a été difficile de ne pas pouvoir partager mon quotidien du fait de la distance. Mais je rentre bientôt!

Les personnes que j’ai rencontré ici vont trop me manquer aussi. Anne, ma petite Annettekechikitatralala, avec qui on se donne des surnoms de merde et bien trop longs mais avec qui je rigole beaucoup. Elle aura été ma plus proche amie ici et je sais qu’on se reverra! Ma tout pteyte Mel, la québécoise qui a rencontré un Liégois et qui est, à l’heure actuelle, à Liège, en train de découvrir mon plat pays et qui m’a fait découvrir la cabane à sucre avec Anne. Eli, une collègue avec qui j’ai adoré travailler (autant que Anne et Mel) qui avait toujours un truc pour me faire rire, toujours de bonne humeur, Mad, une amie à Anne, je ne l’aurais pas autant vue que Anne, mais je suis enchantée de l’avoir rencontrée, elle est aussi chouette qu’elle! Ioulia, la russe désagréable (autant que moi) avec qui on aime bien se parler comme de la merde, juste pour rigoler! Et encore plein d’autres personnes. Ils vont tous me manquer, mes collègues, mes clients réguliers, l’accent des québécois, les clients sympas, une ville piétonne, une connexion internet de merde, des festivals parfois gratuits sur la place des arts, les activités du vieux-port.

Alors oui, Montréal va me manquer, mais je peux dire qu’en rien, je ne regrette mon voyage ici. J’ai hâte de rentrer parce que nous arrivons dans cette transition de tout arrêter, terminer les abonnements, vendre les affaires qu’on ne reprends pas, démissionner du travail, acheter le billet d’avion… Mais je vais quand même être triste de partir, parce que c’était une expérience formidable, pleines de choses positives, autant pour moi que pour Thibaud et Marine, j’en ai pris plein la gueule et ça va me manquer, mais c’est ce qui fait aussi, je pense, qu’on apprécie encore plus les petites choses d’ici.

Montréal, je reviendrais, habiter je ne sais pas, mais je reviendrais!

Publicités