Voici maintenant 3 mois que j’ai décidé de participer au défi de lecture 2015 et voici un petit topo d’où j’en suis!

J’ai actuellement lu 7 livres sur 50 (pfiou… vu comme ça, ça ne fait pas une bonne moyenne…) et j’en ai encore quelques uns qui m’attendent donc!

Depuis mon dernier article que vous pouvez lire ici, j’ai lu quelques bouquins en plus (bah oui forcément…):

Les Anges de New York

R.J. Ellory

Un livre avec plus de 500 pages

Frank Parrish est inspecteur au NYPD mais c’est aussi un homme divorcé, père de famille (Caitlin & Robert), alcoolique, solitaire, limite déprimé. Être inspecteur c’est à peut près toute sa vie. Et même avant. Son père John Parrish faisait partie de l’élite des flics du NYPD, on les surnommaient « Les anges de New York » car ils avaient débarrassé la ville des plus gros malfrats à leur époque. Mais Frank, aussi bon inspecteur soit-il, a quelques problèmes. Surveillé par ses supérieurs, retrait de permis, saisie sur salaire, il sait qu’on l’attends au tournant. A la moindre erreur sa carrière de flic est finie. Lorsqu’il est appelé pour s’occuper du meurtre d’un toxico (Dany Lange) et qu’il découvre, le jour même, que sa soeur (Rebecca Lange) est elle aussi décédée, quelque chose le titille. La fille. Comment elle a été assassinée, comment elle était quand elle a été retrouvée. S’en suit alors une longue enquête de Frank et de son nouveau coéquipier, Jimmy Radick. Une enquête qui tourne à l’obsession pour Frank. Mais jusqu’ou sera’t-il capable d’aller pour élucider cette affaire?

Je me souviens à la bibliothèque en lisant le quatrième de couverture que ce livre avait l’air terrible. J’étais pressée de le lire mais ce n’était pas pour tout de suite. Lorsque je l’ai commencé j’avoue que j’étais un peu déçue. J’ai hésité beaucoup de fois à arrêter là, ne pas le continuer. Mais je me disais que c’était peut être nécessaire pour comprendre la « complexité » du personnage. Parce que le bouquin ne parle pas que de l’enquête en cours. Ca parle du passé de Frank, son père, son ex-femme, ses deux enfants. Ca parle de son ex-coéquipier, de ses problèmes liés à l’alcool. De ses démons intérieurs, son obsession pour l’enquête, ses intuitions, ses séances chez la psy. Au début je ne me sentais pas du tout dans le vif du sujet, j’avais l’impression que ça allait être barbant. Puis l’histoire avance, on apprends plus de choses, on connait un peu mieux le personnage et finalement… on ne décroche pas! J’ai d’ailleurs terminé le bouquin en une traite. J’ai lu les 150-200 dernières pages en une fois, hâte de savoir la fin, comment ça allait se terminer. Qui était vraiment coupable ou non, comment Frank allait s’en sortir, etc etc. C’est donc un bouquin très chouette mais il faut quand même un peu s’accrocher dès le début.

C’est marrant mais si ce livre devait être adapté au cinéma j’imagine très bien l’acteur Donal Logue interpréter le rôle de Frank Parrish.

Confessions d’une accro du shopping

Sophie Kinsella

Un livre qui est devenu un film

Rebecca Bloomwood (Becky) vit à Londres, est journaliste pour un magazine d’épargne et est accro au shopping. Becky aime, après son boulot, pendant son temps de midi, le weekend… errer dans les rues commerçantes de Londres. C’est psychologique, chez elle, tout va mieux lorsqu’elle s’achète de nouvelles choses… même si elle n’en a pas besoin. Son boulot ne la passionne pas du tout, d’ailleurs elle se contente d’aller aux conférences de presse et de rédiger son article en fonction de la brochure et du dossier de presse. Ca lui permet ainsi de pouvoir papoter avec son amie et siroter du champagne tranquillement. Mais Becky est à découvert bancaire. Un certain Derek Smith n’arrête pas d’essaye de la contacter pour discuter de ses dettes. Mais Becky fait preuve d’imagination pour éviter toute confrontation. Elle est dans le plâtre, sa tante est morte, son chien est malade, elle est au travail, bref, que d’excuses. Elle va se retrouver assez vite dans le pétrin entre les mensonges qu’elle invente, les lettres qu’elle reçoit, son boulot pénible et surtout l’échec cuisant qu’est sa vie et le retour en pleine face. Comment va-t-elle s’en sortir? 

Bon j’avoue qu’ici j’ai triché! J’avais déjà vu le film auparavant MAIS le livre est assez différent pour certaines choses donc j’ai eu l’impression de re-découvrir l’histoire de Becky. J’avais à la base l’intention de mettre ce bouquin dans la catégorie « un livre d’un auteur qu’on adore et qu’on a pas encore lu ». Parce que Sophie Kinsella j’ai souvent eu envie de lire ces bouquins (belles couvertures, histoires sympa, dynamique, jeune etc etc). Mais comme « Confessions d’une accro au shopping » n’est pas le seule tome relatant les histoires de Becky Bloomwoord, j’ai décidé de mettre le premier tome dans la catégorie citée sur le dessus et le second ouvrage que je vais bientôt entamer dans la catégorie que je viens de vous citer. (Vous avez suivi??). Bref, j’ai adoré le bouquin! Pas étonnant c’est assez girly, c’est frais, c’est dynamique, on ne s’ennuie pas et les mensonges de Becky sont vraiment… à chier et du coup c’est marrant!

L’Alchimiste

Paulo Coelho

Un livre écrit à l’origine dans une autre langue

Santiago est un jeune berger espagnol. Il a ses brebis, son bouquin, ses petites affaires et la vie lui convient ainsi. Il a voulu être berger pour pouvoir parcourir le pays et il ne regrette pas son choix. Depuis quelques nuits Santiago fait le même rêve. Au pieds des Pyramides d’Egypte l’attend un trésor. Mais lorsque celui-ci creuse pour le découvrir, son rêve se termine. Il se sent alors frustré et éprouve même de la colère sur ses brebis comme si c’était de leur faute. Mais un jour, il va faire la rencontre du Roi de Salem (c’est comme cela qu’il se présente…) et celui-ci va lui parler de son rêve, ainsi que de sa légende personnelle. 

Après réflexion, Santiago est déterminé à poursuivre sa légende personnelle. Il avait tout mais décide de se séparer de ses brebis pour amasser de l’or et pouvoir traverser la mer et se rendre en Egypte. Tout au long de son parcours Santiago va faire des rencontres bonnes comme mauvaises mais sa légende personnelle sera plus importante que tout et son courage sera mis à rude épreuve.

L’Alchimiste est un bouquin que tout le monde a probablement du lire à l’école mais ce n’était pas mon cas. J’en ai entendu parler pendant des années et cette fois-ci je me suis dit que c’était l’occasion de le lire! Et je n’ai pas été déçue! Une vraie leçon de vie en fait! Santiago va traverser beaucoup d’épreuves mais après tout lorsque l’on veut vraiment quelque chose, il faut savoir interpréter les signes et s’en servir! J’ai décidé de le mettre dans cette catégorie là car la majorité des bouquins que je lis sont traduits de l’anglais donc ce n’était pas vraiment un challenge…

Bon, j’ai une pile de bouquins qui m’attends donc… Si vous avez des bouquins à me conseiller n’hésitez pas je suis preneuse!

Enjoy!

– niilah –

Publicités