Salut les poneys!

Pour ceux qui ne le savent pas encore, L’Amoureux fait du Triathlon et c’est à chaque fois avec beaucoup de plaisir que je l’accompagne à chacune de ses compétitions. Voici donc la nouvelle catégorie de mon Blog… Triathlon!

Et là, m’est venu une idée… Et si je racontais le triathlon mais du côté spectateur? Je sais que (enfin je pense surtout) que mon lectorat n’est pas en premier lieu les « accompagnateurs de Triathlètes » (appelons-nous comme ça, les AdT). Bon après tout je ne connais pas tous les centres d’intérêts de mon lectorat mais bon.

Bref, pour la 5ème fois cette année j’accompagnais L’Amoureux sur une de ses compétitions et ce weekend c’était le Triathlon de Namur. Première fois qu’il le fait et il faut l’avouer, les conditions n’étaient pas des meilleures… il pleuvait comme vache qui pisse! J’avais une veste coupe vent qu’il utilise pour le vélo, j’avais ma veste B’Twin qui est en général chaude mais, j’avoue, ne résiste pas longtemps à la pluie et une blouse à longues manches en dessous. Tout était trempé haha! Pour vous dire comme ça ne devait pas être facile pour eux non plus…

L’organisation

Normalement l’Amoureux n’était pas censé faire cette compétition mais un gars de son club s’est pété l’épaule lors d’une autre compétition et ne pouvait pas participer à celle de ce weekend. Le jour même les organisateurs ont donc accepté, très sympathiquement, de changer le nom du participant ainsi que sa catégorie d’âge. Comme ça les résultats affichés le lendemain seront pertinents pour L’Amoureux (puisque pas dans la même catégorie d’âge ça aurait un peu faussé le tout). Il y avait des abris pour manger et boire (non je n’en ai pas profité mais ça avait l’air sympa). Après le cadre était sympathique aussi mais comme c’est une courte distance on n’a pas vraiment la possibilité d’aller se positionner ailleurs pour voir leur parcours sans les rater dans leurs transitions. Donc pas évident! Mis à part le mauvais temps ce jour là dans l’ensemble ça reste un chouette triathlon et dans un décors assez chouette aussi!

La course

Le départ de la course est presque lancé. Nous accompagnons nos triathlètes jusqu’au point de départ de la course qui se trouve 700 mètres plus loin dans la Meuse. Une fois le coup de sifflet donné et qu’ils se mettent à nager, je me dépêche de retourner au parc à transitions pour voir L’Amoureux sortir de l’eau et partir en vélo.

Dans ces cas-ci on aimerait bien pouvoir se dédoubler, voir détripler, pour pouvoir le voir à plusieurs endroits (sortir du parc, début du parcours à vélo, pendant le parcours à vélo, etc etc etc). Bref, je me suis mise à un point stratégique pour avoir le temps de le voir dans l’eau ET de pouvoir ensuite aller jusqu’au parc à transitions sans perdre une seconde et pouvoir le voir et le prendre en photos! Malheureusement comme je ne sais toujours pas courir je n’ai pas pu le voir tout à la fin du parc à transitions et le voir commencer sa course.

Je suis restée un peu là pour voir les autres triathlètes faire leurs transitions. Mais alors sur un distance S (Sprint: 750m nage, 20km vélo, 5 km course) je dois avouer que à la sortie de l’eau c’était limite bousculade. Trop de gens partout et je pense que ça a du en stresser plus d’uns.

Lorsque tout le monde est parti en vélo je décide de me mettre à l’entrée du parc à vélo pour voir déjà quelques cyclistes arriver. Pendant un petit temps nous n’avons vu personne mais à un moment une moto de police est arrivée pour venir chercher l’ambulance. Et la tu pries pour que ce ne soit pas grave et surtout que ce ne soit pas ton mec (ou ta femme)!

Les premiers commencent à arriver mais je me dis que ce sera quand même mieux d’aller voir L’Amoureux sur sa seconde transition plutôt que de le voir rentrer dans le parc à transitions. J’arrive à l’intercepter et à l’encourager un petit peu.

J’avoue que quand je suis seule je ne suis pas du genre à gueuler comme une possédée, je ne sais pas pourquoi. Donc j’essaye de l’encourager à ma manière et qu’il sache juste que je suis là pour lui et que je suis fière de lui!

Une fois parti, je me rends sur la ligne d’arrivée qui n’était pas très loin pour être sure de ne pas le rater. Par contre avec tous les parapluies qui étaient là et les gens qui se décalaient beaucoup trop on avait du mal de voir arriver les triathlètes et j’avais peur de le voir trop tard. Heureusement ça n’a pas été le cas!

L’Amoureux termine donc son Triathlon en 1h22 et est 30ème sur 317 et 23ème de sa catégorie!

Bref, encore une chouette journée (même si j’avoue que la pluie m’a vraiment frigorifiée et j’étais heureuse de rentrer) mais bon, contente pour lui! Et le weekend prochain on va au Luxembourg! Hâte de vous raconter ça!!

Ci-dessous quelques photos du Triathlon. Elles ont été prises avec un iPhone 5s (sous la pluie je n’ai pas osé prendre l’appareil photo) et retouchée sur iPhoto!

Signature Blog

Publicités