Le dimanche 20 septembre avait lieu le triathlon d’Opprebais organisé par le T.U.R.B.O club de Louvain (Triathlon Université Racing Blocry Ottignies Louvain-La-Neuve). J’avais hâte de pouvoir venir y encourager l’Amoureux car l’année passée c’était la seule course (en triathlon) où je n’avais pas su être présente!

Dimanche matin, c’est tout les deux très motivés que nous nous réveillons dès que le réveil sonne! On avait peur que le temps ne soit pas au rendez-vous mais finalement, ENCORE UNE FOIS, j’étais pas habillée comme il faut. Après avoir été trempée au triathlon de Namur (malgré les couches) là j’ai eu trop chaud et j’ai du enlever ma veste et mon écharpe héhé! Bref, on se met en route tout doucement, le temps de charger le matériel dans la voiture, de prendre son petit déjeuner correctement et de faire la route jusque là!

Nous n’avons pas eu trop de mal à trouver une place assez proche du parc à transitions et du coup pour décharger la camionnette ça aide pas mal! Au niveau de l’organisation je dois avouer que c’était pas trop mal! Il y avait des pâtisseries faites maisons (qui avaient l’air délicieuses mais je n’ai pas craqué…), un de leur sponsor qui avaient mis une petite table de dégustation avec des petits morceaux de barres céréales et des biscuits qui n’étaient pas mauvais! L’animateur au micro était assez motivant et ne parlait ni trop, ni trop peu!

Une fois sur place, vers 10h30 (course à 13h) on est bien en avance mais c’est surtout pour que l’Amoureux puisse reconnaitre le parcours en vélo avant la course! Le secrétariat n’ouvre qu’à 11h donc en attendant, l’Amoureux m’emmène dans la carrière où a lieu l’épreuve de natation. Grosse déception pour moi c’est que la carrière est magnifique mais si je descends pour aller le voir et pour prendre des photos de lui en nat, je ne pourrais pas remonter pour voir sa transition (chemin pentu, beaucoup de gens etc). Je décide donc à contre coeur de rester près du parc à transitions et de l’attendre au retour de la natation. Heureusement sa tante et sa soeur arriveront par la suite et iront le prendre en photo à sa sortie de l’eau!

DSC_2102

L’Amoureux arrive et même si il était déçu de sa natation il était quand même dans la première vague de ceux qui sortaient de l’eau. Il ne perds pas trop de temps à sa première transition et part rapidement pour le vélo!

DSC_2114

L’épreuve du vélo se fait en 3 tours! Le premier tour on essaye, avec sa soeur, de trouver une place où les gens ne vont pas se mettre devant nous (c’est quand même dingue, à chaque fois, les gens se décalent tellement sur la route pour voir les triathlètes passer que finalement ils leur enlève de la place et ils se mettent, sans gêne, devant les personnes qui étaient déjà là bien avant et qui avaient une bonne place, mais ce n’est pas le sujet de mon article…) et où nous pourrons prendre en photo facilement l’Amoureux! On a un peu de mal, on doit changer 3x de spot et puis on trouve une petite place pas trop mal et un peu avant la foule.

DSC_2126

L’Amoureux passe son premier tour et on a failli le rater! Il passe tellement vite aussi héhé! Du coup dès que le premier passe son 2ème tour, on décide de bien rester vigilantes et de ne pas le rater! Après l’avoir confondu avec un autre gars (oui, bah de loin, avec une trifonction et un casque noir, c’est pas évident hein), on le voit passer son second tour et on décide donc de repartir pour ne pas le rater à sa dernière transition.

Nous nous positionnons à l’entrée du parc à vélos et nous attendons l’Amoureux. Après que certains athlètes soient déjà passés je me dis qu’il va bientôt arriver mais non et je commence même à me demander si tout va bien mais je ne m’inquiète pas trop. Je vois une grosse voiture 4X4 se garer un peu à côté du parc à vélos et je ne fais pas attention jusqu’à ce que la tante de l’Amoureux m’appelle en me disant qu’il est là! Je regarde les triathlètes passer mais je ne le vois pas! Elle me montre du doigt la voiture et là je vois l’Amoureux… à pieds! Je commence à m’inquiéter quand même, est-ce que tout va bien? Il n’a pas l’air blessé donc c’est déjà bon signe! Où est son vélo?

Il vient m’expliquer que durant son 3ème tour la chaine de son vélo a sauté et elle s’est pliée. Du coup impossible de se remettre sur les dents et de continuer à rouler!

C’est donc sur le dernier Triathlon de sa saison que l’Amoureux aura connu son premier soucis technique en compétition et qu’il ne pourra malheureusement rien y faire. Fort déçu, et je le comprends, il est dégouté de ne pas pouvoir terminer sa course car il sentait vraiment la différence et pensait pouvoir faire un top 20 et améliorer son temps de l’année passée.

Malheureusement il ne le saura jamais pour cette course mais il faut que ça le motive pour l’année suivante!

La saison des Triathlons est terminée mais je vous donne rendez-vous fin octobre pour le Trail de l’Orneau organisé par le club de Triathlon de l’Amoureux (GTC) et pour lequel nous donnerons un coup de main (et lui fera surement la course aussi). Ce sera donc un récit un peu différent des autres!

A bientôt!

Signature Blog

Publicités